Une délégation du Parti CORED a été reçue au Ministère des Affaires Etrangères d’Allemagne

Raimundo Ela Nsang et Theresa Porzucek

La délégation du Parti CORED représentée par son Secrétaire Général Raimundo Ela Nsang candidat aux élections présidentielles,  a été officiellement reçue par le Ministère des Affaires Etrangères  en Allemagne par la Chargée de Missions de l’Afrique Occidentale et Centrale : MmeTeresa Porzucek.

Cette rencontre entre dans le cadre la campagne initiée par le parti auprès de  la Communauté Internationale pour solliciter leur soutien dans la mise en place des mesures de pression nécessaires pour faire accepter au régime Obiang, l’organisation d’élections libres et transparentes sous la protection de ces instances.

Après le Portugal, l’Espagne et l’Union Européenne, ainsi que la France et les États-Unis, le Gouvernement allemand se joint à la liste des pays Démocratiques qui acceptent de s’entretenir  avec  la CORED  sur les réalités du régime Obiang et sur les différentes propositions de démocratisation qui sont à instaurer.

À cette rencontre, le Secrétaire Général du Parti CORED, accompagné de son représentant en Allemagne Carlos Abaga Ayingono, membre de l’Exécutif  a exposé de manière précise et factuelle la situation de déstabilisation que vit actuellement la Guinée Equatoriale en pleine crise économique, politique et sociale due à la mauvaise gestion de l’actuel régime.

Cet entretien  a mis l’accent sur l’explosion de la délinquance et du  chômage, les pénuries de combustibles et d’électricité subits par la population ainsi que les affaires internationales mettant en cause le régime Obiang et son système de corruption. Le Gouvernement allemand sait aujourd’hui que le régime prépare des élections frauduleuses en organisant une campagne de recensement de la population affaiblie et terrifiée qu’il menace publiquement tout en se fournissant en Belgique de véhicules blindés. De cette manière il exige toute légitimité avec l’aide d’une opposition fictive. Il exige ainsi toute légitimité avec l’aide d’une opposition fictive.

Le Parti CORED a su convaincre ses interlocuteurs sur l’éminence d’une violente révolte en Guinée Équatoriale aux conséquences imprévisibles, dénoncées par les instances internationales si le régime ne fait pas le nécessaire pour une normalisation politique en acceptant que ces prochaines élections se déroulent de manière libre et transparente.

Le Parti CORED a conclu  cette entrevue invitant ses interlocuteurs à considérer ces moyens de pression comme nécessaires pour contraindre le régime aux exigences démocratiques de la Communauté Internationale.

Berlin, le 18 Janvier 2016

Raimundo Ela Nsang Carlos abaga

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ