Communiqué de presse sur le kidnapping de CIPRIANO NGUEMA MBA

CIPRIANO NGUEMA MBA kidnappé au Nigéria puis extradé en Guinée Equatoriale !

La Coalition d’Opposition pour la Restauration d’un Etat Démocratique (CORED) en Guinée Equatoriale exprime sa profonde inquiétude suite à l’enlèvement, le 14 décembre 2013 au Nigéria, de M. CIPRIANO NGUEMA MBA, citoyen équatorien réfugié politique qui vit en Belgique avec sa famille et ses enfants.

En effet, selon des sources dignes de foi, M. CIPRIANO NGUEMA MBA, qui effectuait une visite privée à Lagos au Nigeria, a été victime, le 14 décembre dernier, d’un d’enlèvement dont la responsabilité est inéluctablement imputable au régime équato-guinéen.

Pour rappel en 2008, alors qu’il était réfugié au Cameroun et bénéficiant de la protection du Haut Commissariat des Réfugiés (HCR), CIPRIANO NGUEMA MBA, a été enlevé avec la complicité des policiers camerounais. Il a été ensuite clandestinement ramené en Guinée-Equatoriale et incarcéré à la prison d’Evinayong. Cet enlèvement a provoqué un incident diplomatique entre la Guinée Equatorial et le Cameroun qui a même exigé le retour à Malabo de M. Florencio Maye Ela Mangue, Ambassadeur équato-guinéen. Ciprriano Nguema Mba a reçu, Le 17 octobre 2010, à s’évader et à rejoindre le Cameroun, puis l’Espagne et la Belgique où il a obtenu le statut de réfugié politique.

L’enlèvement le 14 décembre dernier du Cipriano Nguema Mba, est une atteinte grave au droit humanitaire internationale et remet en cause la convention de Genève de 1951 sur la protection des réfugiés et des apatrides. Le Gouvernement belge a officiellement réagi par le biais du ministère des affaires étrangères. Il a exigé la libération immédiate et sans condition de Cipriano Nguema Mba.

La CORRED, pour sa part a déjà saisi M.Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères français et plusieurs organisations des droits de l’homme pour qu’ils interviennent auprès des autorités équato-guinéennes afin d’éviter à M. Cipriano Nguema Mba, de subir des actes de représailles de la part du Président Nguema et surtout d’assurer sa sécurité physique et morale.

Devant cet acte d’extrême gravité, la CORRED :

Condamne avec la dernière énergie l’enlèvement de Cipriano Nguema Mba.

Met en garde le régime d’Obiang Nguéma contre toute atteinte portée sur la personne,

Exhorte le Gouvernement Nigérian à prendre conscience de sa part de responsabilité et a veiller à ce que Cipriano Nguema Mba puise retourner sain et sauf dans sa famille en Belgique

Lance un appel aux organisations sous-régionales et internationales d’exercer une forte pression sur les autorités guinéennes afin de leur faire respecter le droit humanitaire international.

Et enfin, invite tous les citoyens épris de paix, de justice et de liberté à dénoncer à ce terrorisme d’Etat auquel se livrent les autorités équato-guinéennes avec la complicité du Nigéria.

Paris, le 08 janvier 2014

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ