Arrestation illégale du représentant de la CORED en Guinée Equatoriale, Pedro Nguema Bindang.

Pedro Nguema Bindang

La CORED parti politique, dont les membres du bureau exécutif étaient en déplacement à Madrid dans le cadre de la campagne pour les élections libres et transparentes en Guinée Equatoriale 2016, a appris avec consternation et indignation, l’arrestation illégale et injuste de son plus haut représentant en Guinée Equatoriale, Pedro Nguema Bindang, professeur de philosophie en enseignement supérieur, le mardi 29 septembre 2015 vers 17 heures dans la ville d’Ebebeyin.

La CORED tente depuis des mois d’organiser sa base à l’intérieur du pays pour devenir visible et répondre aux aspirations et aux attentes dans les termes de la déclaration de Madrid, pour des élections libres et indépendantes, avec le parti Union Populaire. Toutefois, les services du régime qui surveillent les activités politiques des opposants ont décidé d’utiliser une fois de plus l’arrestation arbitraire et la répression pour empêcher le libre développement de notre parti.

L’arrestation de Pedro Nguema Bindang est intervenue par ordonnance du chef du district d’Ebebeyin, Justo Ndong Engono, en collaboration avec un membre exécutif du parti présidentiel PDGE dans ce même district, Tomas Esono Ngono.

Cette arrestation se produit dans un contexte de campagne du régime pour promouvoir le successeur héréditaire du président Obiang, à savoir son fils Teodoro Nguema Obiang Mangue alias Teodorin, qui vient juste de représenter son père au 70 ième congrés de l’organisation des Nations Unies, en dépit de tout protocole.

Cela fait pleinement parti de la dynamique du régime Obiang qui entend, pour imposer la succession héréditaire comme seule perspective, utiliser ces opérations de promotion internationale et éviter, par la répression, les manœuvres partisanes et l’installation d’une véritable opposition, la mise en place d’élections libres et transparentes comme le demande la CORED.

Il est lamentable et honteux, une fois de plus, qu’une possible accession à la démocratie en Guinée Equatoriale coûte le prix du sang et des larmes comme par le passé. C’est dans ce contexte que la CORED exige :

1 / La libération immédiate et inconditionnelle de son représentant, le professeur Pedro Nguema Bindang.

2 / Demande l’intervention de la communauté internationale à faire pression sur le régime d’Obiang, afin que le détenu puisse être libéré immédiatement.

3 / Condamne la détermination du Président Obiang Nguema et de ses partenaires pour maintenir notre peuple sous une dictature féroce.

Madrid, 1 Octobre, 2015
L’exécutif de la CORED

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ