communique CORED

Communiqué du parti CORED sur la décision du CPDS de ne pas participer aux prochaines élections présidentielles

Le Parti CORED a reçu avec grande satisfaction la déclaration du Parti Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) déclinant  sa participation aux prochaines élections présidentielles, prévues le 24 avril de cette année.

Malgré les différences entre nos deux formations politiques, le Parti CORED se félicite pour cette décision historique et courageuse du CPDS venant à la suite de celle de notre parti, qui, en son temps, a condamné les manœuvres du régime pour convoquer ces élections, violant de manière flagrante toutes les règles et les lois du pays sur le processus électoral, tout en négligeant les appels et les demandes de l’opposition démocratique sur la convocation et la tenue d’élections libres, démocratiques et transparentes sous les auspices de la communauté internationale.

Le Parti CORED, conscient de sa responsabilité morale et patriotique envers le peuple de Guinée équatoriale et sans se poser en leader, invite solennellement tous les démocrates de notre pays à unir leurs efforts pour mettre fin au régime déshonorant  de Teorodo Obiang Nguema en parlant d’une seule voix , oubliant nos différences mineures et en faisant passer les intérêts nationaux avant tout autre.

Le parti CORED, dans son congrès constitutionnel de mai 2015, a élaboré et adopté « la Déclaration de Madrid » dans laquelle il a demandé au gouvernement de Teodoro Obiang Nguema la convocation d’élections libres et transparentes sous les auspices de la communauté internationale. Ce document a été envoyé au gouvernement de la Guinée équatoriale et présenté à la plupart des groupes politiques pour l’étude et la possibilité d’émettre des amendements, des propositions et des recommandations en document de références et de consensus à tous ceux qui luttent réellement pour mettre fin à la barbarie imposée par la force en Guinée équatoriale.

C’est dans ce contexte que le Parti CORED fait un appel fort à tous les démocrates de notre pays, pour se joindre au boycott, initié tant par le parti CORED que le CPDS, et publier une déclaration commune dénonçant sans équivoque les manœuvres du régime pour convoquer des élections sous l’égide de la terreur, avec l’objectif ultime d’une succession planifiée de père en fils, qui serait garantie par des mercenaires recrutés au Zimbabwe et d’autres pays, et donc exigeant des élections libres et transparentes sous les auspices de la Communauté internationale.

Paris 20 Mars, 2016

Le Parti CORED exécutif

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ