communique CORED

Le Parti CORED s’inquiète de la légèreté de la peine requise par le Procureur de la République

Communiqué

Le Parti CORED se félicite que la justice française soit allée au bout de la procédure malgré les manœuvres de la dictature. Cependant, le parti CORED s’inquiète de la légèreté de la peine de trois ans d’emprisonnement requise par le Procureur de la République à l’encontre de Teodoro Nguema Obiang pour les faits de corruption et de détournement d’argent public appartenant au peuple de la Guinée Equatoriale, considérant l’ampleur et les conséquences des  crimes économiques considérés.

Après plus de 20 ans d’exploitation pétrolière, pendant lesquels le pays est passé de la plusgrande pauvreté en Afrique à la richesse au niveau du PIB, le pays se trouve dans un état catastrophique. La crise économique causée par la diminution du prix du pétrole a pris de cours une élite corrompue qui avais conçu un système de détournement de fonds publics via la construction des grands projets d’infrastructures, tandis que la paix sociale était maintenue pas les emplois précaires générés par les constructions et les services autour de l’industrie pétrolière. Le pouvoir s’est maintenu par le clientélisme, la répression et la corruption.

Le dictateur Obiang qui a peur du savoir et l’instruction, a adopté la stratégie de laisser le peuple croupir dans la misère et l’inculture, n’a eu nulle intention de développer le pays ni de faire aucune diversification économique, comme l’a signalé un  récent rapport de l’organisation Human Right Watch.Aujourd’hui le peuple équato-guinéen subit un état chaotique, le chômage, la criminalité. Le pays est devenu l’un des plus dangereux, comme l’indique les ‘Conseils aux voyageurs’ du Ministère des affaires étrangères français .

La solutions viendra par la normalisation de la vie politique et le rétablissement de l’Etat de droit. Le dictateur Obiang refuse toute ouverture politique, continue ses manœuvres de destruction de la vraie opposition, notamment le Parti CORED. Il a, pour cela, financé une opposition mascarade en exil, la fausse CORED, l‘association Coalition CORED’, qui s’est présentée indûment comme partie civile au nom de peuple équato-guinéen dans le procès des Biens Mal Acquis.

Au regard de cette situation, le Parti CORED rappelle aux juges le caractère historique de leur décision et du message qui sera envoyé au monde pour des personnes qui détourne les fonds publics.

En pratique, par la suite, une condamnation qui se limiterait à la confiscation des biens sans passer par une peine de prison ferme effective serait une victoire pour la famille Obiang et tous les corrompus du monde, serait une échec pour notre peuple en quête de justice non seulement après les crimes de Teodorin mais aussi après ceux de tous les membres du clan responsables des mêmes faits, serait aussi un échec pour les autres peuple africains dont les dirigeants sont également poursuivi en France dans l’affaire des Bien Mal Acquis.

Paris 6 Juillet 2017

Pour une Guinée Equatoriale Libre et Démocratique

Le Secrétaire Général

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ