conference de presse CORED2

Le verdict du procès des Biens mal acquis du Fils d’Obiang :

Communiqué de la CORED, Paris, 24 octobre 2017

Au lendemain du procès des Biens mal acquis contre le fils d’Obiang, et juste avant le verdict du 27 octobre 2017, la Coalition d’Opposition pour la Restauration d’un Etat Démocratique Guinée Equatoriale (CORED), vous invite à une conférence de Presse
le Jeudi 26 Octobre de 14h30 à 16h30
au 13bis avenue de la Motte Picquet, Paris 7e,
M° Ecole Militaire, La Tour-Maubourg.

Le verdict du procès des Biens mal acquis du Fils d’Obiang :
Quelles conséquences pour l’avenir du peuple de la Guinée Equatoriale ?

Depuis le début de l’affaire des Biens Mal Acquis, le régime de Malabo aura tout essayé pour éviter ce procès : pression sur les médias internationaux critiques en portant plusieurs plaintes, création de médias alternatifs pour contrecarrer ces dernières (Africa24), pression sur la partie civile accusatrice, Sherpa et Transparency International, pressions diplomatiques sur le gouvernement français accusé par Obiang d’ingérence politique et de refuser d’interférer sur la justice française.

Le régime d’Obiang aura tenté jusqu’à la fin de faire pression sur le gouvernement français avec, récemment, l’audience de l’ambassadeur de Guinée Equatoriale par le Conseiller Afrique de l’Elysée et sa réception par le directeur Afrique du MEAE, auquel il a été rappelé l’immunité diplomatique du fils d’Obiang comme vice-président.
Fautes d’arguments juridiques pour justifier les abus des fils Obiang, le régime est resté sur l‘argument d’un complot politique évoqué depuis le début de l’affaire. Il justifie cet argument par la participation de l’association nommée « Coalition CORED » en tant que partie civile. La CORED qui s’était constituée en parti politique en vue des élections présidentielle de 2016, rappelle qu’elle dénonce depuis des années la nature fallacieuse de l’association « Coalition CORED ». Par ailleurs, la véritable CORED, s’est légalement constituée en association en France sous le nom de CORED (Coalition d’Opposition pour la Restauration d’Un Etat Démocratique) avec la déclaration préfectorale Réf n° W751240904.

La CORED a tiré les leçons du déroulement du procès et souhaite maintenant aborder la suite politique à donner à cet événement clé de l’histoire de la Guinée Equatoriale. Elle invite les journalistes pour leur transmettre les attentes du peuple de Guinée Equatoriale, pour expliquer les manœuvres prévisibles du régime pour assurer la survie de la dictature, et, indiquer le rôle que compte jouer l’opposition suite au procès, quel qu’en soit le verdict.

La conférence réservée aux journalistes sera retransmise en direct pour sur le site internet de la CORED ainsi que sur les réseaux sociaux Youtube et Facebook.

Intervenants :

Raimundo Ela Nsang : Président Fondateur de la CORED
Maitre Brise : Avocat du barreaux de Paris
Par Video Presentation : Juan Epita, Secrétaire Général de la CORED
Maki : Membre du Bureau exécutif

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ