emanuel Magron obiang

Lettre Ouverte au Président de la République Française M. Emmanuel Macron à propos de la participation du Président Obiang au Forum de Paris pour la Paix

M. Emmanuel Macro
Président de la République Française
55 Faubourg de Saint Honoré
75008 Paris

Copies : M. Franck PARIS, Conseiller Afrique du Président de la République Français

Objet : Lettre Ouverte à l’occasion du Forum de Paris pour la Paix

Monsieur le Président de la république française,

Dans quelques jours, s’ouvrira la deuxième édition du Forum de Paris pour la paix. Le Parti CORED a pris connaissance de la participation du président Téodoro Obiang Nguéma à ce forum. Après sa participation aux obsèques de Jacques Chirac, il vient de nouveau s’afficher internationalement, profitant d’une large impunité pour ces crimes économiques et politiques. A cette occasion, le Parti CORED tient à porter à votre connaissance de nouveaux faits.

Filiberto Obama Esono est membre de notre parti. Comme réfugié politique au Maroc, il dispose d’un statut de protection internationale. Malgré cette protection, il vient de subir un enlèvement dont est responsable Téodoro Obiang Nguéma. Cet enlèvement n’est pas le premier en Guinée équatoriale.

Plus précisément, début octobre 2019, les autorités centrafricaines ont extradé vers Malabo le dissident politique Filiberto Obama Esono. Celui-ci a été arrêté à une frontière centrafricaine, lors d’un voyage vers un pays de l’Afrique australe. Incarcéré à la prison de Malabo, il a été menacé, puis contraint, à la Télévision nationale, de demander pardon au chef de l’Etat d’avoir été opposant et d’avoir tenu des propos négatifs sur son régime sur les réseaux sociaux. Il a de même été forcé à déclarer son intégration dans le parti politique du pouvoir.

Le 3 août 2019, Teodoro Obiang Nguéma a atteint 40 ans de pouvoir. Il a mis en place une dictature parmi les plus répressives d’Afrique.  De nombreux opposants politiques en exil ont été enlevés et certains ont été exécutés. La Guinée équatoriale possède le PIB par habitant le plus élevé d’Afrique, mais sa population continue de fuir la dictature répressive pour des raisons politiques et économiques. En cette période où l’immigration est devenue un sujet majeur en occident, notamment en France, nous souhaitons soulever des faits paradoxaux qui, selon nous, ne vont pas dans le bon sens face au défi que suppose cette situation.

Le président Obiang a actuellement pour stratégie de neutraliser toute forme d’opposition interne et externe avant de réaliser une passation du pouvoir sans contestation vers l’un de ses fils. Sa participation au Forum de Paris pour la paix lui permet de continuer dans cette direction. En contrepoint, l’opposition qui lutte pour le rétablissement de l’état de droits dans son pays, ne bénéficie pas du soutien international attendu.

Filiberto Obama n’est pas le seul cas de militant d’opposition dont la protection internationale comme réfugié est actuellement défaillante. En effet, en pratique, en France même, le militant de la CORED Julio Maquendegue s’est vu refuser l’asile politique malgré les preuves apportées de son opposition au régime. Ce dissident se trouve maintenant en situation irrégulière en France et risque une expulsion du territoire français, qui pour lui serait dramatique.

Monsieur le président,

En ce moment de grands bouleversements dans le monde, avec des enjeux majeurs comme l’écologie, la démographie, le terrorisme, et la pauvreté qui frappe particulièrement l’Afrique, des initiatives de paix comme le Forum de Paris pour la paix sont nécessaires, mais la jeune population africaine, surtout celle des pays subissant des régimes dictatoriaux, ne comprend pas pourquoi des chefs d’Etat qui refusent tout changement continuent d’être acteurs dans de tels évènements, tandis que la dissidence politique, composé la plus part de temps de personnes instruites ayant un rôle à jouer, reste exclue et cantonnée à l’organisation de contre-sommets ou de manifestations sur les places de Paris. Ce fonctionnement est décalé des réalités modernes et obsolète. En se perdurant, il pourrait continuer de ternir l’image de la diplomatie et des dirigeants des grandes puissances aux yeux de la population africaine.

Pour tous ces faits, Monsieur le Président, a l’occasion de la visite de président Obiang au Forum de la paix, le Parti CORED, vous invite à tenir un rôle dans un projet de normalisation politique en Guinée Equatoriale en se positionnant contre les atteintes aux droits humains, à empêcher que la répression ne touche les dissidents réfugiés en France ou en Europe et à assurer leur sécurité, notamment au travers du respect du droit d’asile. Le Parti CORED vous invite à profiter de la présence du Téodoro Obiang Nguéma à Paris pour lui faire part de votre souhait de voir démarrer un processus de normalisation politique inclusif en Guinée équatoriale.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma haute considération.

Raimundo Ela Nsang
Président Fondateur de la CORED
www.coredge.org
www.raimundoela.com

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ