Lettre Ouverte de la CORED aux Chefs d’Etats Africains au Sommet de l’Union Africaine en Guinée Equatoriale du 20 au 27 juin.

Excellences:

La Coalition d’Opposition pour la Restauration d’un Etat Démocratique en Guinée Equatoriale (CORED) est née le 5 Décembre 2013 à Paris. Cette coalition d’opposition est composée de 7 partis, associations et personnalités indépendantes équato-guinéens exilés dans plusieurs pays.

La CORED a pour principal objectif d’instaurer une véritable démocratie en Guinée Equatoriale et de constituer une alternative politique viable face au régime en place.

Dès l’annonce de sa création le 28 janvier 2014 à la conférence de presse à Paris, la CORED a été plébiscitée par les populations au point de représenter aujourd’hui la première force politique de l’opposition équato-guinéenne.

Depuis lors, après avoir adressé ses propositions concrètes au gouvernement pour une transition pacifique et ordonnée, la CORED offre une sortiede crise digne au Président Obiang et à son gouvernement avec toutes les garanties.

Les réactions virulentes et les manœuvres du Président Teodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO, du Gouvernement puis de ‘‘l’opposition dite légalisé’’ illustrent que le régime n’est pas prêt à entamer une transition politique de son propre gré.

En cette nouvelle occasion ou la Guinée Equatoriale accueille pour la deuxième fois en 4 ans le sommet de l’Union Africaine, la CORED qui réunit à Paris le 17 juin 2014 une conférence de presse, alerte les chefs d’Etats et de gouvernements africains, que le pays se trouve au milieu d’une dérive économique, politique et sociale accentuée qui peut conduire à une explosion sociale dans une région déjà secouée par la crise.

La récente attaque par un groupe armé contre une patrouille des forces armées nationales qui s’est soldée par la mort de trois militaires est une illustration de l’escalade de violence qui peut se dégénérer en Guinée Equatoriale à cause de la situation qui prévaut depuis lors.

La CORED, fidèle à sa philosophie età son idéologie politique, condamne ces actions destructives.

En conséquence, la CORED lance un appelaux chefs d’Etats et de Gouvernements africains pour rappeler au Président Teodoro Obiang que seule une transition politique ordonnée et dans les plus brefs délais peut aboutir à une vrai démocratie et peut éviter le chaos dans notre pays.

En conséquence, Excellences, en tant que hommes d’Etats préoccupéspar l’avenir de notre continent et par le bien être de leurs peuples, nous vous demandons de bien convaincre le président Obiang de la nécessité d’un dialogue avec l’opposition, tel comme lui propose la CORED, dans le but d’initier un processus de transition politique et pacifique en Guinée Equatoriale, qui permettra au Président Obiang de quitter le pouvoir avec dignité.

Dans tous les cas, la CORED maintient fermement sa position de demander le départ du président Obiang et de tous les membres significatifs de son gouvernement.

En vous remerciant d’avance de votre contribution pour une issue pacifique à la crise qui prévaut en Guinée Equatoriale, la CORED vous prie d’agréer, Excellences, l’expression de sa très haute considération.

Fait à Paris le 17 Juin 2014,

Pour La CORED,

Raimundo Ela Nsang

Le Secrétaire Exécutif

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ