MANIFESTE DE PARIS – Janvier 2014

Les  Forces  politiques  équato-guinéennes,  regroupées  dans  la Coalition d’opposition pour la Restauration d’un État Démocratique (CORED), réunie à Paris en République Française pour discuter de la situation  actuelle  de  la  Guinée  équatoriale,  et pour  construire l’avenir qui consiste à créer un Etat social et démocratique. Un Etat dans lequel  tous  les équato-guinéens  et  équato-guinéennes  vivent  en sécurité  et  se  développent  dans  la  liberté  et  dans la  démocratie. La CORED à convenu de faire connaître au peuple équato-guinéen, aux instances et acteurs de la communauté internationale, le présent:

 MANIFESTE

PREMIER POINT -. La CORED a un projet politique élaboré et fiable destiné à être appliqué en Guinée équatoriale pour la restauration d’un Etat démocratique  avec  le  peuple, par le peuple  et  pour  le  peuple,  avec le soutien des pays et acteurs de la communauté internationale, favorable à une transition démocratique en Guinée équatoriale.

DEUXIEME POINT -.  Ces  Forces  Politiques  n’ont  rien  perdu  au  pouvoir. Elles ne vont pas au pouvoir pour y demeurer, mais pour faire et reconstruire les choses. Par conséquent, nous voulons disposer du pouvoir politique parce qu’il est le meilleur outil pour un responsable politique désireux de servir son peuple.

TROISIÈME POINT -. Déterminé à mettre fin à l’actuel état d’anomie qui prévaut  en  Guinée  Équatoriale, qui  a transformé  notre pays  en  un  État  catatonique,  vivant dans l’insécurité  et la précarité,  qui produit des riches mais pas des richesses, la CORED invite les pays et les acteurs  de  la  communauté  internationale  afin  qu’ils contribuent,  d’une  manière résolue et déterminée, à mettre fin à la situation actuelle, en apportant notamment tout  l’appui nécessaire  pour la  mise  en place d’un véritable État  de droit en  Guinée Équatoriale.

QUATRIÈME POINT -. De même, la CORED lance un appel au régime actuel en Guinée Équatoriale pour que celui-ci rende un dernier service au pays, comme l’auraient fait les patriotes, en permettant une transition politique ordonnée et d’éviter, avec son blocage, l’instabilité politique et sociale que connaît la région actuellement. Cela implique une sérieuse négociation, limitée dans le temps, qui conduira à un changement qui garantisse la vie et la liberté de tous, dans le respect absolu des biens et des actifs acquis normalement. Mais aussi de clarifier la situation antérieur, en suivant un processus approprié permettant à l’État équato-guinéen d’exercer la  générosité  d’un  Etat démocratique.

 CINQUIÈME  POINT -.  Convaincue  que  le  plus  difficile  dans les indépendances  n’est  pas tant de les  obtenir, mais  de les préserver, la CORED demande  aux  pays  et  aux  acteurs  de  la communauté internationale  le soutien indispensable pour  préserver notre intégrité nationale  dans  un  monde  et dans une  région  de  plus  en plus secouée par l’absurdité et par une misère injustifiée.

 SIXIÈME POINT -.  Le CORED veut  réconcilier  l’Etat  et  la  société  équato-guinéenne,  redonner  sa  dignité au  peuple  équato-guinéen,  le libérer  d’une misère séculaire et atavique,  afin  de positionner  la Guinée Équatoriale  parmi les  pays  développés  et  démocratiques  dans le monde.

 SEPTIÈME  POINT -. Telle est  la  volonté  des  signataires  de  ce MANIFESTE, lequel sera distribué aux représentants des pays  et aux acteurs de la  communauté  internationale  bienveillant à l’endroit de la  transition démocratique  en  Guinée  Équatoriale afin  que ces derniers  agissent  en conséquence : ce que le peuple équato-guinéen appréciera dans toute sa valeur.

 Paris, Janvier 2014.

 Por la CORED

Raimundo Ela Nsang

Secrétaire Exécuti

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ