Dialogue national en Guinée Equatoriale : Manœuvres du régime d’Obiang contre la CORED en France

Après l’annonce du dialogue national par Obiang, nous avons été clairs, à  travers  nos différents communiqués, que celui -ci  n’est qu’une autre mascarade du régime et que la CORED ne va pas y participer. Mais nous savions aussi, étant donné que la CORED est actuellement la principale force d’opposition, que le régime d’Obiang  va essayer d’utiliser cette annonce de dialogue contre nous.

A travers  ce communiqué nous voulons alerter les manœuvres du régime contre la CORED à propos de notre refus de participer au Dialogue National.

Le premier, un cousin d’Obiang, gabonais, Mr Jean Noel Nsue Ondo, selon nos  sources, est un des dirigeants de l’appareil répressif  du régime, qui  occupe actuellement le poste de Secrétaire d’Etat à la Communication, il  a contacté, par un’intermédiaire, nos correspondants dans des partis politiques français, en leur demandant d’interférer pour que nous acceptions de participer au dialogue national et qu’une délégation était prête à se déplacer à Paris pour nous rencontrer. Ferme dans notre position et connaissant ce dont le régime est capable, nous avons décliné toute rencontre  avec le gouvernement équato-guinéen à Paris.

Après cet échec,  le régime a lancé  une deuxième opération contre  notre organisation politique  avec  la tenue d’une conférence de presse le jeudi 23 Octobre, suivie d’une manifestation devant l’ambassade de Guinée Equatoriale en France ce vendredi  24 Octobre au nom de la CORED où  des faux opposants que nous avions expulsés en Avril dernier et d’autres qui ont accepté de participer à  cette manœuvre  du régime d’Obiang[1]. Les principaux organisateurs sont : Nieves Jahr Nchama, résident Allemagne, Salomon Abeso Ndong, résident à Londres, qui se sont autoproclamés respectivement secrétaire général et porte parole de la dite CORED, et Severo Moto Nsa opposant historique du parti politique PPGE, résident à Madrid, qui rejoint cette action pour plaire au régime afin de pouvoir ainsi rentrer en Guinée Equatoriale.

Pourquoi choisir Paris et  non dans  leurs pays de résidence? Pourtant chaque pays  dispose d’une ambassade de Guinée-Equatoriale !  La tenue de cette  Conférence de Presse à Paris répond  à deux objectifs :

  • Premièrement,  saboter notre action politique, en créant la confusion au niveau international à travers   un prétendu  appel  au  dialogue national lancé depuis Paris, sachant que la CORED refuse d’y participer.
  • Deuxièmement, avec la manifestation devant l’ambassade de Guinée Equatoriale à Paris, instrumentaliser la France comme le lieu d’attaque contre le régime d’Obiang pour ainsi donner raison aux propos du président Obiang que c’est Paris qui veut imposer la démocratie à l’occidental en Guinée Equatoriale, comme le il a déclaré  devant l’assemblée des Nations Unis sans faire directement allusion à la France[2].

Obiang et son régime espère avec cette stratégie détruire notre action politique et dissuader Paris de s’impliquer dans le processus de démocratie en Guinée équatoriale. Devant ces circonstances, la CORED :

  • Dénonce fermement ces basses pratiques dignes d’un régime qui n’a plus d’autre recours que de jouer à l’imposture ;
  • Met en garde les pseudo-opposants qui utilisent son nom pour faire prévaloir leurs ambitions personnelles au détriment de l’intérêt général du peuple équato-guinéen ;
  • Rappelle que l’amnistie  générale accordée aux opposants n’est pour l’instant qu’une manœuvre dilatoire pour inciter de participer à un dialogue politique déjà voué à l’échec.
  •  Et enfin, la direction politique de la CORED informe l’opinion nationale et internationale qu’elle entreprendre dans un bréf délai une grande tournée pour éclairer sur cette question.

Paris 24 Octobre 2014

LA CORED

FIRMA A 7

[1] http://www.france-guineeequatoriale.org/dialogue-national-emely-nchama-annonce-une-conference-de-presse-a-paris-le-24-octobre-avec-le-ppge-de-severo-moto/

[2] http://www.guineaecuatorialpress.com/noticia.php?id=5707&lang=fr

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ