Le Secrétaire Général de la CORED, Raimundo Ela Nsang, en visite de travail au Parlement Européen

SAM_2417

Dans le cadre de la campagne de mobilisation pour des élections présidentielles libres et transparents 2016 en Guinée Equatoriale, le secrétaire général de la CORED, Raimundo Ela Nsang, s’est rendu au parlement Européen à Bruxelles à l’invitation des eurodéputés (donc nous gardons l’anonymat pour l’heure), afin d’échanger et analyser le contexte politico-économique au regard des élections à venir.

Cette première rencontre a permis de faire le point sur les possibles actions ou mesures à prendre de la part de l’union Européenne afin de faire pression pour la tenue d’un cadre démocratique réel et effectif autour des élections à venir

Cette réunion a également été l’occasion d’aborder les manipulations diplomatiques du régime Obiang auprès de l’union Européenne pour tromper habilement ses interlocuteurs pendant que le système répressif et tyrannique continue d’exister. Comme cette réunion organisée dernièrement à Bruxelles auprès de l’union Européenne, avec la participation des représentants de la pseudo-opposition et l’ambassadeur équato-guinéen, pour montrer au parlement Européen que le régime serait dans une dynamique d’ouverture et de dialogue.

Le comble, après cette réunion de dialogue factice, est qu’un des participants de la pseudo opposition est allé déclarer en Guinée Equatoriale que « L’union Européenne dit de rentrer au pays, la politique doit se faire ici et l’opposition recevra l’aide de l’union Européenne ». Obiang n’a qu’un seul but, trouver une crédibilité internationale tout en continuant en interne ses pratiques habituelles, c’est-à-dire juguler la vraie opposition, celle qui ne peut s’exprimer et se servir de cette fausse opposition qui collabore avec lui pour donner une façade de démocratie, si certaines de ces personnes pensent trouver une possibilité de s’inscrire ainsi dans un processus électoral normal et accéder au pouvoir, elles se trompent très lourdement.

La date précise des élections n’est pas encore annoncée officiellement, mais le gouvernement Obiang a déjà engagé une pré-campagne électorale. Il est donc important que la CORED mette en place des actions concrètes de campagne, en ce sens les eurodéputés ont promis au secrétaire général, Raimundo Ela Nsang, de prendre des mesures pour faire pression sur le régime Obiang pour des élections libres et démocratiques.

En effet, pour le secrétaire général de la CORED, il est impensable qu’Obiang puisse à nouveau organiser une élection présidentielle frauduleuse comme il l’a fait lors des quatre derniers scrutins. La secrétaire général a clairement fait savoir qu’il lutte pour toutes celles et ceux qui souffrent de la dictature en Guinée Equatoriale, la CORED mettra en place toutes les actions possibles pour empêcher que le régime dictatorial puisse continuer. Après 46 années de dictature ininterrompue il n’y a plus d’arrangement factuel politique possible, comme donner à ce régime une façade de démocratie qui ne changera rien.

La famille Obiang, son clan, ce régime, doivent accepter que se tiennent des élections où le peuple puisse choisir librement son gouvernement pour sortir des impasses sociale, économique et politique dans lesquelles il se trouve. Cela ne peut être réalisé que grâce à la médiation de la communauté internationale, comme la CORED l’a souligné dans sa « déclaration de Madrid ». Cette possibilité reste la dernière porte de sortie pour la famille Obiang et son régime d’éviter de nouvelles souffrances à la population sans en passer par une transition éventuellement violente avec effusion de sang et permettre à un nouveau gouvernement de mettre en place un programme inclusif et de renouveau.

La CORED vous informe ainsi de l’efficacité des actions en cours auprès de la diplomatie internationale afin d’atteindre l’objectif de démocratie. La balle est donc dans le camp du peuple équato-guinéen s’il veut mettre fin à la dictature en accompagnant la CORED et la feuille de route inflexible qui est à présent fixée

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ