angela Merkel

Lettre Ouvert à Mme la Chancelière Angela Merkel à propos du Président Obiang

Mme. Angela Merkel
Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne
Bundeskanzleramt
Willy-Brandt-Straße1
10557 Berlin

Copies à :

– M. François Holland, Président de la République française,

– M. Mariano Rajoy Brey, Président du gouvernement espagnol,

– M. Barak Obama, Président des Etats Unis d’Amérique

Objet: Lettre Ouvert à propos de la Visite Président Obiang à la République Fédérale d’Allemagne

Madame  la Chancelière de la République Fédérale,

Au nom du Parti CORED et du peuple de la Guinée Equatoriale je viens vous faire part des intentions réelles du Président Obiang suite à son voyage à Berlin les 8 et 9 juin. Reçu par un parlementaire, annonce par le biais de son parti, le PDGE, avoir été invité officielle du gouvernement allemand afin de renforcer sa légitimité auprès de la population équato-guinéenne.

Suite à sa réélection pour un mandat de 7 ans, le 24 avril 2016, s’attribuant une victoire à 93% dénoncée par l’Espagne, la France et les Etats Unis (les trois pays occidentaux les plus influents en Guinée Equatoriale),  le Président Obiang entame une tournée européenne, en commençant par l ‘Allemagne comme contrepoids médiatique justifiant de ses bonnes relations avec l’occident.

L’illégalité constitutionnelle de la tenue de ces élections organisées précipitamment, n’a fait qu’accentuer la dérive du pays qui se trouvait alors dans un contexte de crise économique, politique et sociale. Pour s’imposer, le Président Obiang a dû réprimer les oppositions et le peuple, annulant ainsi tout espoir d’alternance démocratique en Guinée équatoriale.

Par ailleurs, la possibilité d’une transition dynastique de  pouvoir avec son fils pour lui conférer une immunité diplomatique contre les poursuites dont il fait l’objet en France dans l’affaire des Biens Mal Acquis, semble être à présent une perspective de protection illusoire si la justice française décide de le poursuivre.

Dans un tel contexte le Président Obiang ne fait  pas de différence entre les affaires d’Etat et les affaires familiales. Il ne respecte pas l’indépendance de la justice et des institutions comme la presse, criant au complot de l’occident, notamment la France, qui dénonce ses discours, traitant dans le même temps l’opposition en exil dans ces pays comme étant l’ennemi de la patrie et collaborateur de l’occident.

Pourtant, notre Parti politique a appelé le pouvoir au dialogue à maintes reprises. Nous avons exprimé notre volonté de participer aux élections et à ce titre, nous avons adressé au Président Obiang nos conditions pour des élections libres et transparentes, faute de réponse, nous nous sommes joint aux autres partis politiques à l’intérieur du pays, pour demander le boycott de ce scrutin.

En cohérence avec notre position nous ne reconnaissons pas à Monsieur Obiang comme président de la République de Guinée Equatoriale.

Nous lançons en même temps une alerte sur ses dérives paranoïaques, susceptibles de mettre en danger la stabilité du pays voire de la sous-région.

Depuis de nombreuses années, Monsieur Obiang met en œuvre une stratégie de provocation et intimidation envers les pays occidentaux, les personnalités présentes lors de sa cérémonie d’investiture en témoigne.

A l’exception de quelques chefs d’Etats Africains qui le soutiennent, dont l’Afrique Centrale, Jean-Marie Le Pen  fondateur du Front National et le Président du Présidium de l’Assemblée populaire suprême et chef de gouvernement de la Corée du Nord, Kim Yong-nam ont également répondu présents à cette cérémonie.

Les accords de sécurité avec la Corée du Nord et la présence militaires étrangères telles que le Zimbabwe pour sa sécurité, sont sans équivoques sur la volonté de Monsieur Obiang de conserver le pouvoir en maintenant notre peuple en otage.

Madame  la Chancelière,

Nous constatons que Monsieur Obiang n’a été reçu par aucun membre de votre gouvernement, ce qui montre la cohérence de votre politique relative aux valeurs de votre nation. Votre pays accueil des réfugiés politiques de notre pays et ce, depuis la première dictature du Président Macias dont Monsieur Obiang était le bras armé.

Sur ces faits, le Parti CORED sollicite votre  gouvernement à :

  • Etre attentif à la situation de la Guinée Equatoriale et à user de votre influence au sein de l’UE au même titre que les Etats occidentaux pré-cités, afin de venir en aide au peuple démuni pris en otage par Monsieur Obiang et son régime.
  • Soutenir l’opposition de Guinée Equatoriale, notamment celle en exil qui échappe au contrôle du régime, pour construire un contre-pouvoir et organiser une Conférence Internationale pour la Démocratisation.

Veuillez agréer, Madame la Chancelière de la République Fédérale, l’expression de nos respectueuses salutations.

Paris le 15 juin 2016

Raimundo Ela Nsang
Secrétaire General du Parti CORED

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ