DROIT DE REPONSE : Obiang Nguema Mbasogo séduit toujours

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Droit de réponse: Obiang Nguema Mbasogo séduit toujours

Le Parti CORED, suite à la parution de l’article en date du 28/01/2016 dans le journal Jeune Afrique sous le titre « Theodoro Obiang Nguema Mbasogo séduit toujours », souhaite apporter les précisions nécessaires à la compréhension de ces ralliements officialisés.

Emily Nchama a été exclue de notre mouvement le 30 Avril 2014 avec d’autres membres, notamment Salomon Abeso Ndong et Filiberto Ntutumu Mabale. La raison de leur exclusion a été expliquée régulièrement dans nos communiqués. Il est apparu qu’Ils agissaient pour le régime Obiang afin d’infiltrer la CORED. Après cette exclusion, ils ont donc créé une CORED dissidente avec pour objectif d’installer une confusion avec notre mouvement. Ils sont soutenus depuis lors par l’opposant historique Severo Moto, qui en mal de notoriété en Espagne leur a prêté son image en signant l’alliance PP-CORED pour donner de la crédibilité auprès des médias.

Nous avons largement détaillé les raisons de ces initiatives dans nos communiqués, une stratégie qui consistait globalement à déstabiliser et décrédibiliser notre mouvement. En effet, Obiang ne se contente pas d’étouffer l’opposition à l’intérieur du pays mais tente d’empêcher toute forme d’opposition à l’extérieur. En résumé, Emily Nchama entretient la confusion en Guinée Equatoriale, tandis que Salomon Abeso Ndong (Président «COALITION CORED »), Filiberto Ntutumu Mabale (Secrétaire General « COALITION CORED ») et Severo Moto le font à l’extérieur du pays. Le cas de Fermin Nguema Esono Mbongono reste similaire et rentre dans le cadre de cette stratégie de cooptation des opposants en exil en leur proposant d’intégrer le régime contre des avantages personnels.

Nous pouvons donc comprendre que la présentation d’une « entreprise de séduction » dans cet article ne correspond en rien à la réalité. Bien au contraire, l’officialisation de ces deux anciens pseudos opposants à des postes politiques et administratifs en Guinée Equatoriale, fait état des remerciements du pouvoir pour les services rendus à l’extérieur depuis de nombreux mois.

Cette officialisation prouve que le régime Obiang considère notre parti politique CORED comme une sérieuse menace contre sa dictature, au point de déployer des moyens humains et financiers à l’étranger afin de tenter de nous détruire. Pour ce faire, le régime Obiang utilise très logiquement une campagne de désinformation, depuis le site gouvernemental et auprès de tous les médias. L’état réel de l’opposition actuelle : A l’intérieur du pays, celle-ci est réduite à se plier au fonctionnement du régime, à l’extérieur le pouvoir tente toutes les manœuvres avec les moyens afférents pour rendre inopérantes nos actions visant à mettre en place un processus démocratique.

En cette période de campagne électorale, il est important que l’ensemble des acteurs soucieux d’une passation démocratique en Guinée Equatoriale, médias inclus, notent les positions de l’opposition réelle. La véritable CORED est un parti d’opposition et non de compromission avec la dictature Obiang. Notre parti politique est un interlocuteur reconnu dans le contexte politique international, pour preuve l’ensemble des réunions de travail qui ont lieu depuis deux ans avec différents représentants de gouvernements ou institutions européens et étasunien (France, Espagne, Portugal, Allemagne, Parlement Europeen et Etats Unis). Nous appelons toutes les vraies forces d’oppositions à ne pas céder à la corruption du régime Obiang et ses tentatives de communications faussement séductrices dans les médias.

Paris 29 Janvier 2016

Le parti politique CORED,
Contact : secretariat@coredge.org

Connect with Me:

Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ